Régularité

N’ayant pas publié quoi que ce soit depuis plus de 15 jours, c’est le seul titre qui m’a semblé coller à la réalité de la situation actuelle.

Je ne suis pas un blogueur régulier, et tout comme vous si vous êtes blogueur, j’ai mes raisons.

conseils-boursiers-26

Comme l’a écrit iceman dans l’un de ses derniers articles, on écrit sur son blog car on a envie de parler de quelque chose qui nous anime, qui nous fait réagir, réfléchir et que l’on souhaite partager avec d’autres personnes, elles mêmes partageant les mêmes passions ou simplement curieuses de découvrir ce qui suscite l’intérêt d’un de ses blogueurs figurant dans ses favoris.

On y pense pas d’instinct, mais il est indubitable que la France fait encore partie des pays démocratiques où l’on peut encore ouvrir sa grande bouche sans complexe ni crainte de voir débarquer chez soi des missionnaires armés jusqu’aux orteils.

Tout au plus l’on s’attire les foudres de blogueurs peu scrupuleux qui n’ont que faire de vos états d’âmes et n’ont qu’une volonté : vous démolir anonymement, derrière un masque numérique.

Heureusement, les trolls ne sont pas une généralité, mais vous le savez aussi bien que moi, c’est toujours une minorité qui est capable de vous impacter au plus profond de vous-mêmes.

On prends une grande inspiration et on va de l’avant, en se disant que de toute façon, les gens qui vous mettent des bâtons (voire parfois des échasses) dans les roues, on en croisera toujours, physiquement ou virtuellement.

L’Homme a quand même cette incroyable faculté de ruminer ses pensées négatives, il est alors capable de s’ériger sa propre muraille de Chine, de véritables barrières mentales qui lui font faire un pas en avant… et deux pas en arrière.

Alors non, quand bien même les difficultés du quotidien vous submerge, on cherche des solutions, on ne se laisse pas emporter par le flow mais on le gère autant que nos propres capacités nous le permette.

Pour parler de ma situation actuelle qui justifie en partie mon irrégularité sur le blog, je dois être alternativement présent sur plusieurs fronts, parfois même dans la même journée. Je souhaite à la fois remplir mes obligations personnelles et professionnelles.

Un exemple, je me lève à 5h du matin pour faire ma séance de musculation de 6h à 7h ; puis je me rends sur mon lieu de travail actuel de 9h à 16h ; puis je me rends sur les lieux de mon stage (ma salle de sport) de 17h30 à 21h. Et le soir me préparer pour le lendemain.

Un autre exemple, le matin je dois prendre le temps de faire mes courses, de me rendre à l’auto-école pour une voire deux heures de conduites, faire ma séance de musculation, préparer mes repas et affaires pour le lendemain et me rendre à mon stage le soir.

Forcément, le repos est quelque peu absent quand on en fait autant, ce qui n’est pas très bon quand on cherche à prendre de la masse musculaire. Sans parler d’être tout simplement en forme.

De toute évidence, tout est question d’O-R-G-A-N-I-S-A-T-I-O-N et comme je le disais y a peu de temps, de choix. On ne peut pas tout faire, tout bien faire, partout, tout le temps.

Une journée, c’est 24h dont environ 7h de sommeil et 1h de repas, ce qui laisse 16 heures pour accomplir ce que j’ai à faire et qui me permettront d’atteindre mes objectifs.

Heureusement, je ne perds pas mon temps sur les réseaux à scrolling infini.

3922793

Heureusement, je me concentre uniquement sur mes objectifs, ce qui fait que même si cela prends du temps, que les progrès sont lents, je sais au moins que j’avance petit à petit vers mes buts que j’ai clairement défini préalablement.

Cela me rassure et m’évite de me disperser, de douter, de stagner.

Je sais qu’en ce moment le blog ne fait pas partie de mes priorités, la régularité des publications le montrant clairement, mais rien ne dit qu’à l’avenir ce soit le cas.

En attendant, j’ai quelques articles de blog à rattraper.